De l’hibiscus à la fibre d’un beau tissu

Si nous avons un faible pour un procédé en particulier, ce serait pour la transformation du magnifique Hibiscus cannabinus ou Kenaf, également appelé chanvre du Deccan en français. La sublime fleur de Kenaf qui orne le pied des temples, des maisons et des magasins, est, dans la mythologie hindoue associée à la déesse Kali, la destructive de tous les maux du monde.

Longue et élancée, cette fibre est extraite de l'écorce, ainsi que du noyau de la tige de la plante. Les deux types de fibres obtenus sont des fibres plus grossières dans la couche externe (fibres d'écorce) et des fibres plus fines dans le noyau.

Créé par nos amis du sud de l'Inde, ce matériau extrêmement innovant est aussi durable que son folklore, se teint magnifiquement et crée une belle texture pour le linge de table. Nous avons été ravis de découvrir ses nombreux avantages au fur et à mesure que nous procédions à l’échantillonnage de fibre de Kenaf. Cette plante d'hibiscus est également connue pour avoir un impact positif dans à lutté contre le réchauffement climatique, car selon une étude xxx le kénaf peut absorber 3 à 8 fois plus de CO2 qu'un arbre. Un acre de kénaf peut extraire environ 10 tonnes de CO2 de l'air par saison de croissance et, dans certaines parties du monde, il peut être replanté pour une deuxième saison. Avec une gestion appropriée, un seul acre planté au Kenaf pourrait absorber 20 tonnes de CO2. Cerise sur le gâteau, cette fibre qui nécessite peu d’entretien absorbe particulièrement bien la teinture en technique ikat. on ne pouvait pas en demander plus!